Acinonyx Web Agency

Guide des NFT : les jetons non fongibles, c'est quoi ?

Scroll down to Discover

Guide du débutant des NFT (jetons non fongibles) : créer et développer son NFT

Guide du débutant des NFT (jetons non fongibles) : créer et développer son NFT

Crypto-monnaies, jetons utilitaires, jetons de sécurité, jetons de confidentialité… Les actifs numériques et leurs classifications se multiplient en évoluant aux côtés des technologies cryptographiques et blockchain.

Les jetons non fongibles (NFT) sont l’un des secteurs à la croissance la plus rapide de l’industrie de la cryptographie. Dans ce guide, nous expliqueront dans un premier temps le fonctionnement des NFT, quelle est leur utilité, puis nous partagerons quelques informations sur la manière d’en générer, d’en acheter etc.

Les jetons non fongibles, qu’est-ce que c’est ?

Les jetons non fongibles sont des actifs numériques qui contiennent des informations d’identification enregistrées dans des smart contracts, la blockchain.

Ce sont ces informations qui rendent chaque NFT unique, et en tant que tel, ils ne peuvent donc pas être directement remplacés par un autre jeton. Ils ne peut pas y en avoir deux identiques et l’authenticité de chacun est inscrit et vérifié par la blockchain.

Le Bitcoin est un jeton fongible. Vous pouvez envoyer un Bitcoin à quelqu’un et il peut en renvoyer un, et vous avez toujours un Bitcoin (même si la valeur du Bitcoin peut changer).

En règle générale, les jetons non fongibles ne sont pas divisibles, de la même manière que vous ne pouvez pas envoyer à quelqu’un une partie d’un billet de concert ; une partie d’un billet de concert ne vaudrait rien à elle seule et ne serait pas échangeable. Cependant, ces derniers mois, certains investisseurs ont expérimenté le concept de NFT fractionnés, bien qu’ils restent une zone grise juridique et puissent être considérés comme des valeurs mobilières.

Les objets de collection CryptoKitties ont été parmi les premiers jetons non fongibles. Chaque “chaton” numérique basé sur la blockchain est unique ; si vous envoyez un CryptoKitty à quelqu’un et recevez un CryptoKitty de quelqu’un d’autre, celui que vous recevrez sera un CryptoKitty complètement différent de celui que vous avez envoyé.

Chaque modèle est unique et est désormais coté… Une occasion en or de se faire de l’argent en spéculant sur les NFTs !

 

Les informations uniques d’un token non fongible, comme un CryptoKitty, sont stockées dans son contrat intelligent (smart contract) et enregistrées de manière immuable sur la blockchain de ce token. Les CryptoKitties ont été initialement lancés en tant que jetons ERC-721 sur la blockchain Ethereum, mais ont depuis migré vers leur propre blockchain, Flow.

Qu’est-ce qui rend les NFT si spéciaux ?

Les jetons non fongibles ont des attributs uniques ; ils sont généralement liés à un actif spécifique. Ils peuvent être utilisés pour prouver la propriété d’éléments numériques tels que les skins de jeu jusqu’à la propriété d’actifs physiques. LVMH s’en sert déjà pour assurer la traçabilité et l’authenticité de leurs produits (https://www.lvmh.fr/actualites-documents/actualites/lvmh-sassocie-a-dautres-grandes-marques-de-luxe-sur-aura-la-premiere-blockchain-de-luxe-internationale/) :

D’autres jetons sont fongibles, au même titre que les pièces ou les billets. Les jetons fongibles sont identiques, ils ont les mêmes attributs et valeur lors de l’échange.

Comment les jetons non-fongibles sont utilisés ?

En plus de représenter des objets de collection numériques tels que CryptoKitties, NBA Top Shot et Sorare, les jetons non fongibles peuvent être utilisés pour des actifs numériques qui doivent être différenciés les uns des autres afin de prouver leur valeur ou leur rareté. Ils peuvent tout représenter, des parcelles de terrain virtuelles aux œuvres d’art, en passant par les licences de propriété.

Ils sont achetés et vendus sur les places de marché NFT. Alors que les marchés dédiés tels que OpenSea et Rarible ont jusqu’à présent dominé le domaine, récemment, certains des principaux échanges de crypto-monnaie ont commencé à s’implanter dans l’espace. En juin 2021, Binance a lancé sa propre place de marché NFT, tandis que son rival Coinbase a annoncé ses propres plans pour une place de marché NFT en octobre 2021, avec plus de 1,4 million d’utilisateurs s’inscrivant sur la liste d’attente dans les 48 premières heures.

Comment fonctionnent les NFT ?

Les jetons comme les jetons ERC-20 basés sur Bitcoin et Ethereum sont fongibles. La norme de jeton non fongible d’Ethereum, telle qu’elle est utilisée par des plates-formes telles que CryptoKitties et Decentraland, est ERC-721.

Des jetons non fongibles peuvent également être créés sur d’autres blockchains compatibles avec les contrats intelligents avec des outils et un support de jetons non fongibles. Bien qu’Ethereum ait été le premier à être largement utilisé, l’écosystème s’étend, avec des chaînes de blocs telles que Solana, NEO, Tezos, EOS, Flow, Secret Network et TRON prenant en charge les NFT.

Les jetons non fongibles et leurs contrats intelligents permettent d’ajouter des attributs détaillés, tels que l’identité du propriétaire, des métadonnées riches ou des liens de fichiers sécurisés. La puissance des jetons non fongibles pour prouver de manière immuable la propriété numérique est une progression importante dans un monde de plus en plus numérique. Ils pouvaient voir la promesse de blockchain de sécurité sans confiance appliquée à la propriété ou à l’échange de presque tous les actifs.

Tout comme le défi de la blockchain à ce jour, les jetons non fongibles, leurs protocoles et la technologie des contrats intelligents sont toujours en cours de développement. La création d’applications et de plateformes décentralisées pour la gestion et la création de tokens non fongibles est encore relativement compliquée. Il y a aussi le défi de créer une norme. Le développement de la blockchain est fragmenté, de nombreux développeurs travaillent sur leurs propres projets. Pour réussir, il peut être nécessaire d’avoir des protocoles unifiés et une interopérabilité.

Comment acheter des tokens/jetons NFT ?

Les jetons non fongibles peuvent être achetés sur un grand nombre de marchés NFT, notamment OpenSea, Rarible et SuperRare.

Voici comment mettre la main sur certains avec Rarible :

Étape 1 : Rendez-vous sur le site Web de Rarible et cliquez sur le bouton « Connecter » en haut à droite. À partir de là, sélectionnez le portefeuille que vous souhaitez connecter à la plateforme et connectez-vous.

Vous devrez accepter les conditions d’utilisation avant de pouvoir vous connecter.

Dans notre exemple, nous nous connecterons à l’aide de Metamask, un portefeuille Web et mobile populaire.

Using Rarible

Étape 2 : Une fois connecté, recherchez sur la plate-forme le NFT que vous souhaitez acheter.

Dans notre exemple, nous montrerons comment vous pouvez acheter « Hand of Fate » de Jango. Le processus sera similaire quel que soit le NFT que vous souhaitez acheter (en supposant qu’il soit disponible à l’achat).

Une fois que vous avez sélectionné le NFT que vous souhaitez acheter, cliquez sur le bouton « Acheter maintenant ».

Buying NFTs

Étape 3 : Une fenêtre de confirmation apparaîtra, vous demandant de revérifier les détails de la commande.

Si vous souhaitez continuer, cliquez sur le bouton « Procéder au paiement » pour passer à l’étape finale.

Buying NFTs

Étape 4 : Il vous sera alors demandé de confirmer la transaction. Encore une fois, si celle-ci vous convient, confirmez simplement la transaction et elle sera traitée.

Une fois confirmé, votre NFT sera déposé directement à votre adresse Ethereum et vous appartiendra de le conserver.

Remarque : vous voudrez peut-être éviter d’acheter vos NFT pendant les heures de pointe, sinon vous pourriez vous retrouver avec des frais d’essence excessivement élevés (comme dans notre exemple ci-dessous).

Buying NFTs

 

Comment créer des tokens/jetons (NFT) ?

Pour créer un NFT, il vous faut à minima un fichier multimédia tel qu’une image, une vidéo, un son ou un autre type d’objet. Il faudra ensuite l’héberger de manière décentralisée grâce à des services tels que IPFS (InterPlanetary File System, un protocole peer-to-peer) ou Pinata . Et pour finir, créer un “smart contract” qui sera déployé sur une blockchain comme Ethereum ou Solana.

 

Des standards à respecter

Pour ce faire, il y a également des standard ERC à respecter tels que l'”ERC20″ sur le réseau Ethereum pour les tokens BNB, BAT, USDT, UNI et DAI. Quant aux NFT, le standard à respecter est le “ERC721”.

Il existe encore d’autres standards avec des caractéristiques différentes. Vous l’aurez compris, cette partie étant un poil technique, c’est pourquoi il est important de faire appel à des professionnels lorsque vous espérez faire fortune dans ce milieu sans la moindre connaissance en la matière.

 

Comment créer un NFT avec Solidity et IPFS ?

Avant de générer le smart contrat d’une NFT, il faut avant tout l’héberger. Pour cela, nous utiliserons IPFS qui est un service de stockage et partage décentralisé (en plus d’être gratuit).

La première étape est donc que vous téléchargiez et installiez IPFS CLI, pour cela rendez-vous sur la documentation d’IPFS.

Étape 1 : créer un repo IPFS

Une fois IPFS CLI installé, tapez la commande suivante afin d’initialiser IPFS :

ipfs init

Étape 2 : lancer le daemon IPFS

Ensuite, vous devez lancer le daemon :

ipfs daemon

 

Étape 3 : envoyer des fichiers sur IPFS

Dès que le processus daemon sera lancé, vous pourrez ouvrir une nouvelle fenêtre pour envoyer des fichiersavec la commande :

ipfs add votre-fichier.jpg

Cette commande va générer un hash qui commencera par “Qm”. Sauvegardez le, vous en aurez besoin pour plus tard afin d’accéder au fichier que vous venez d’uploader via l’URL :

https://ipfs.io/ipfs/votre-hash

 

Étape 4 : ajouter le fichier JSON sur IPFS

En plus d’envoyer votre fichier multimédia, il faudra envoyer un fichier JSON contenant des métadonnées telles que son nom, sa description et un lien vers son image :

{ "name": "Nom de votre multimédia", "description": "Description de votre multimédia", "image": "https://ipfs.io/ipfs/votre-hash" }

Une fois que vous avez préparé ce fichier, vous pourrez l’envoyer sur IPFS à l’aide de la commande :

ipfs add nft.json

Une fois l’upload terminé, un nouveau hash vous sera renvoyé. Celui-ci sera utile pour minter le NFT :

https://ipfs.io/ipfs/hash-du-json

 

Étape 5 : générer le smart contract de son NFT

Afin de créer votre contrat intelligent, vous pouvez exploiter des bases disponibles sur GitHub telle que celle du repo github “0xcert”, il suffira dès lors de simplement ajouter une fonction “mint” afin de créer minter votre NFT :

// SPDX-License-Identifier: MIT 
pragma solidity 0.8.0; 

import "https://github.com/0xcert/ethereum-erc721/src/contracts/tokens/nf-token-metadata.sol"; 
import "https://github.com/0xcert/ethereum-erc721/src/contracts/ownership/ownable.sol"; 

contract newNFT is NFTokenMetadata, Ownable { 
  constructor() { 
    nftName = "Le nom de mon NFT"; nftSymbol = "NOM"; 
  } 

  function mint(address _to, uint256 _tokenId, string calldata _uri) external onlyOwner { 
    super._mint(_to, _tokenId); 
    super._setTokenUri(_tokenId, _uri); 
  }
}

Après cette étape il ne reste plus qu’à compiler + deployer le contrat à l’aide d’un outil tel que Remix. Rendez-vous sur le site et collez-y le code après avoir changé les valeurs des variables nftName et nftSymbol du constructeur.

Étape 6 : compiler le smart contract

Sur Remix, dans le menu de gauche cliquez sur le deuxième bouton “Solidity Compiler”. Changez les paramètres si besoin et puis cliquez sur Compile votre-contrat.sol.

 

Étape 7 : déployer le smart contract

Désormais, il faut déployer votre contrat sur la blockain Ethereum. Pour cela, rendez-vous dans la partie “Deploy and run transactions” après avoir cliqué sur le 3ème icone du menu de gauche sur Remix.

Assurez-vous d’être sur le réseau de test “Ropsten” de Ethereum en cliquant sur “Ethereum Mainnet” au dessus de la fenêtre Metamask et choisissez ensuite l’environnement “Inject Web3” :

Tuto NFT

Enfin, déroulez le champ “Mint” pour pouvoir modifier les variables suivantes :

  • _to : l’adresse de votre wallet metamask
  • _tokenId: mettez la valeur “1”
  • _uri : l’url IPFS de votre JSON

Tuto NFT

 

Comment générer aléatoirement des images pour NFT ?

Il existe des plateformes de génération de NFT telles que Beeple Generator, qui permet de créer des oeuvres parodiques aléatoires de Beeple. Lorsqu’une création vous plaît, vous pouvez l’exporter au format PNG et en faire ce que vous souhaitez.

De plus en plus de générateurs voient le jour, mais il existe également des solutions pour en générer par vous mêmes une infinité grâce à des logiciels spécialisés dans la retouche d’images (tel que des scripts PhotoShop et certaines de ses fonctionnalités puissantes).

Sans rentrer dans les détails sur la dite génération, vous devrez au préalable fait appel à un graphiste ou une agence spécialisée telle qu’AwA afin de vous créer les assets (partie des images) en plus des personnages de base afin de créer de nombreuses combinaisons possibles. Cela peut par exemple être la création d’un modèle homme et femme, couplé à différentes coiffures, lunettes, maquillage et bien plus encore selon votre imagination.

Dès que vos assets seront prêts, il ne restera qu’à la générer vos images à l’aide de logiciels spécialisés et d’emplacement de calques, et vous obtiendrez en un rien de temps une multitude d’images uniques que vous pourrez revendre sur une marketplace afin de booster vos profits.

 

Comment mettre en ligne automatiquement des NFT sur les marketplaces ?

Afin de mettre en ligne vos NFT, il existe plusieurs marketplaces (places de marché) dont en voici trois pour Solana :

Certaines d’entre elles ont des API permettant d’automatiser le processus comme Opensea : https://docs.opensea.io/reference/api-overview. Évidemment pour automatiser tout de À à Z, l’intervention d’un expert sera nécessaire.

Les NFT et la DeFi (monnaie décentralisée)

Les jetons non fongibles font également des vagues dans l’un des espaces les plus intrigants et innovants de la crypto-monnaie : la finance décentralisée (DeFi).

Un exemple de la façon dont les NFT sont utilisés dans DeFi est Aavegotchi, une startup expérimentale financée par le marché monétaire DeFi Aave. Les Aavegotchis sont des crypto-collectibles NFT utilisés dans un univers de jeu ; chaque Aavegotchi a également les aTokens d’Aave en garantie, ce qui signifie que chacun génère un rendement sur Aave. Si le propriétaire liquide sa participation, l’Aavegotchi disparaît.

Un autre service qui vise à relier les communautés DeFi et NFT est Rarible, une application décentralisée (ou dapp) qui permet aux utilisateurs de vendre des œuvres d’art numériques sur le marché de Rarible.

En juillet 2020, Rarible a lancé RARI, un jeton de gouvernance utilisé pour récompenser les créateurs et les collectionneurs ; il ne peut être gagné que par une participation active sur la plate-forme, un processus qui qualifie le terme rare de « minage de liquidités sur le marché ».

Développement récent des NFT

L’espace NFT a connu une croissance explosive en 2021, avec des volumes de transactions au troisième trimestre atteignant 10,67 milliards de dollars, selon DappRadar, soit une augmentation de plus de 38 000% d’une année sur l’autre. En août, la première place de marché NFT OpenSea a enregistré un volume de transactions de plus de 75 millions de dollars en une seule journée, soit plus que son volume de transactions total en 2020.

NFT trading volumes, 2021

NFT trading volumes, 2021. Image: Dappradar

 

Pendant ce temps, les NFT ont commencé à échanger des mains contre des sommes alléchantes. En mars 2021, l’artiste numérique Beeple a vendu une seule œuvre d’art NFT pour 69,3 millions de dollars aux enchères, le propulsant du jour au lendemain dans les rangs des artistes vivants les plus vendus. CryptoPunks, Bored Apes et Art Blocks ont échangé des mains pour des millions de dollars. Parfumant un nouveau marché, de vénérables institutions telles que les maisons de vente aux enchères Christie’s et Sotheby’s ont adopté les NFT, hébergeant des ventes et (dans le cas de cette dernière) lançant sa propre plate-forme NFT. Les galeries d’art se sont débattues avec l’épineuse question de savoir comment exposer des œuvres d’art numériques.

Les grosses sommes d’argent étaient accompagnées de noms toujours plus grands, alors que les artistes et les célébrités surfaient sur la vague d’enthousiasme pour les NFT. Le rappeur Snoop Dogg s’est présenté comme un collectionneur NFT et a publié des billets NFT pour une fête dans le jeu de cryptographie The Sandbox; Ashton Kutcher et Mila Kunis ont lancé leur dessin animé Stoner Cats en tant que NFT ; et la star de la NFL Tom Brady a lancé sa propre plate-forme NFT, Autograph.

Le futur des NFT

Pour le moment, une grande partie de l’attention autour des jetons non fongibles se concentre sur les œuvres d’art, les jeux et les objets de collection cryptographiques. De plus en plus, des marques reconnaissables octroient des licences pour leur contenu aux NFT ; Le jeu de football fantastique Sorare a inscrit plus de 100 clubs de football sur sa plate-forme, tandis que les Schtroumpfs, Minecraft et Doctor Who de la BBC ont tous été convertis en NFT. Twitter a lancé sa propre collection de NFT en juin 2021 ; mois plus tard, il a annoncé son intention de vérifier les avatars NFT des utilisateurs.

Pour les jeux, des jetons non fongibles pourraient être utilisés pour représenter des éléments du jeu comme des skins, leur permettant potentiellement d’être portés vers de nouveaux jeux ou échangés avec d’autres joueurs.

Leur potentiel, cependant, est beaucoup plus large ; les applications possibles incluent le droit d’auteur et les droits de propriété intellectuelle, la billetterie, la vente et le commerce de jeux vidéo, de musique et de films. En septembre 2021, le thriller Zero Contact est devenu le premier long métrage à sortir en NFT ; semaines plus tard, le thriller sur le thème de la pandémie Lockdown a emboîté le pas. En octobre, la plate-forme NFT de Tom Brady, Autograph, a lancé une verticale musicale, avec The Weeknd comme première signature.

Les jetons non fongibles ajoutent du potentiel à la création de jetons de sécurité et à la tokenisation d’actifs numériques et réels. Les actifs physiques comme la propriété pourraient être symbolisés pour une propriété fractionnée ou partagée. Si ces jetons de sécurité ne sont pas fongibles, la propriété de l’actif est entièrement traçable et claire, même si seuls les jetons représentant une propriété partielle sont vendus.

Une autre application des jetons non fongibles pourrait être la certification, par exemple pour les qualifications, les licences de logiciels, les garanties et même les certificats de naissance et de décès. Le contrat intelligent d’un jeton non fongible prouve de manière immuable l’identité du destinataire ou du propriétaire et pourrait être stocké dans un portefeuille numérique pour en faciliter l’accès et la représentation. Un jour, nos portefeuilles numériques pourraient contenir la preuve de chaque certificat, licence et actif que nous possédons.

Faire appel à des experts NFTs

Générer le visuel des NFT, sécuriser les smartcontracts, faire un système de pass/reveal, créer aléatoirement des visuels graphiques avec un taux de rareté contrôlé, tout automatiser sur les plateformes de vente de NFT…

Pour ces différentes étapes il est indispensable de faire appel à un expert NFT pour être sur de réussir sa collection NFT.

Acinonyx Web Agency est spécialisée dans la création de NFT en ayant participé à la création de nombreuses collections de NFT diverses notamment pour le collectif français LaFrenchCollection :

Si vous avez pour projet de développer votre activité dans le secteur des NFT, exigez le meilleur et faites appel à nous dès aujourd’hui en nous contactant.

Logo T

Thomas

Titulaire du prix cyberjuriste jeune talent informatique 2019, Thomas est un développeur français connu pour son travail sur Hootis. Sites web, algorithmes, scripts et développement d’API…

Il n’y a pas de difficulté pour moi, seulement des défis à surmonter.

Rien ne lui fait peur ! Il est en charge des projets les plus ambitieux & difficiles avec une équipe multidisciplinaire européenne sélectionnée parmi les meilleurs.

Lucas Sztandarowski

Juriste

Lucas Sztandarowski a une histoire unique. Connu dans le monde de la lutte contre la cybercriminalité pour son livre “La véritable cybercriminalité” et son blog Cyberdéfenseur, il a supervisé l’infrastructure informatique du cabinet juridique international Eternos Corporation tout en exerçant en tant que conseiller juridique.

J’ai toujours été passionné par le web et le développement de logiciels. J’ai donc suivi des formations en développement afin d’acquérir une certaine autonomie dans ce domaine. Mon rêve d’enfant étant de devenir conseiller juridique, j’ai réussi à combiner les deux domaines.

Grâce à une étude approfondie de la cybercriminalité, il a réussi à acquérir des compétences rares pour contrer cette menace désormais inévitable.
Il vous aidera à structurer vos stratégies juridiques en utilisant les dernières technologies numériques.

Suivez-nous

Contact